01/03/2008

MEDITHATION

 

Ma neige à moi c'est toi, blanc reflet qui médith,

Avec tes cristaux montés comme un Alexandre

Du matin calme en pieds plus hauts que le zénith,

Pieds de doux zen, à rien comprendre, à se suspendre...

Aux étoiles de fond du grand marionnettiste

Qui nous joue sa rangaine ainsi font font font...

Mais les trois petits tours de ma neige aux puristes

Ne sied, car ce ne sont que tours de chansons...

Tours de force ou d'art mineur allez savoir,

Et qu'importe le flocon pourvu qu'on ait la poudre riche;

Boules de neige ou de geisha c'est tout comme à mon regard

De chérubin thermâle qui piaffe à l'argot des pouliches...

A la gouaille enfiévrée de Milord l'Arsouille,

Emporté par la boule dans les gorges profondes...

Et je ne regrette rien sinon la beauté des gargouilles

Que j'eusse aimé croquer comme un Vinci la Joconde.

 

Sans titremilae

 

edouard_divers22

 

10:59 Écrit par Edouard dans Général | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook |

Commentaires

Un petit coucou.... Qu'il est agréable de venir musarder sur les blogs des amis virtuels, je te remercie de la griffe que tu as déposé sur chacun et principalement sur loveme
Je te souhaite une excellente soirée.
Je pense bien à toi et t’envoie plein de gros bisous

Écrit par : Chadou | 01/03/2008

La méditation dans le style edouardesque c'est pas de la gnognotte... art mineur ? Quelle outrecuidance ! Moi j' m'en balance ! Ok, je ne suis pas une experte de la poésie ni de ses techniques mais le principal est pour moi de prendre du plaisir à te lire. Je comprends aussi que les critiques des experts en la matière t'importent mais je sais qu'elles sont souvents très élogieuses... Donc no soucied !!!

Écrit par : Or | 01/03/2008

Tjs aussi bien, tjs aussi agréable a bientot amigo merci pour tes mots

Écrit par : ~?~ | 02/03/2008

Lorsque je te lis ... Et te relis encore
Je me sens tout piaf ...
Quel texte fabuleux !!!
Très cordialement.
Jean-Pierre

Écrit par : L'esthète | 02/03/2008

j'ai toujours ce meme probleme.... chaque fois que je passe chez vous cher Édouard et que je me met gentiment a vous lire....je me met a sourire devant un écran. Les symptomes sont toujours les même....je les ai toujours chez vous mais je ne renonce jamais a vos écrits comme votre neige est inspiratrice comparé a la mienne.....puis je vous en poster?????

sourire....au plaisir.....
et avec tendresse

Écrit par : véronique | 03/03/2008

Kikou,
Tout en douceur, je viens me déposer sur ton blog afin de me laisser emporter dans "la foule" et qui me "fait tourner la tête".
J'en profite pour te souhaiter une excellente journée.

Écrit par : Papillon6168 | 03/03/2008

Un texte magnifique, tout en finesse. Je suis restée suspendue à tes mots "et qu'importe ..." quand chez moi je dis "tant que cela sonne juste ..."
Bisous Edouard,
Je te souhaite un excellent début de semaine

Écrit par : | 03/03/2008

Bien plus milord qu'arsouille !
avec une pointe d'insolence et d'impertinence

j'aime.....

Écrit par : Fée lidés | 03/03/2008

Et bien non Edouard, ils ont été écrits après. Les mots de véro sont morts pour mieux faire respirer ceux de Bé ;-) ???
Tendres bisous,

Écrit par : | 03/03/2008

*oo* Au diable les puristes,
qu'importe le flocon pourvu qu'on soit suspendu, et je le suis,
avec les jeux de mots en plus...
J'aime beaucoup les 4 derniers vers et 'croquer comme un Vinci la Joconde' ;-)

Merci pour la retranscription de Spleen, ça m'a fait plaisir que qqun ait pensé à le mettre,
Bisous Edouard :-)

Écrit par : Loo | 03/03/2008

Bonjour, Superbe flocon!
Je te souhaite une bonne semaine;
Bisouslu

Écrit par : SOLEDAD | 03/03/2008

allée venez Milord vous asseoir à ma table, je vais vous offrir une carolus, a part cela jolie plume l'ami, et toujours autant de plaisir à te lire, et bien plus agréable que mes histoires à l'eau de rose, mais que veux tu touni coti tourni coton, il en faut pour tout les jours, et je ressorts mes écrits de jeuneusse hi hi hi (il y a bien longtemps,
bon je te quitte car je suis encore active et le travail m'attend.

mille bisous

Marie

Écrit par : Marie | 03/03/2008

Il ya toujours ta verve mais aussi, enfin c'est ce que je ressens, une tendresse dans ce texte toute particulière. Je suis très émue par cette médithation...

Écrit par : Malvina | 03/03/2008

Kikou,
Ce matin, quelques flocons de neige sont tombées sur mes ailes, ce qui ne m'empêchera pas de venir te souhaiter une excellente journée.

Écrit par : Papillon6168 | 04/03/2008

"Milord l'arsouille"... Je ne connais que par les textes que tu distilles sur ce blog et les commentaires que tu poses sur le mien... mais il me semble que "Milord l'arsouille" te sied comme un gant. "Milord l'arsouille", c'est à la fois classe et insolent !

Écrit par : Gi | 04/03/2008

SALUT L'ARTISTE; je constate que l'on m'a retiré de son réseau, il est vrai que mes écrits ne sont qu'à l'eau de rose, et se n'est pas ton genre, mais il faut bien laisser à l'être humain une part d rêves.

bisous sans rancune l'ami

Marie

Écrit par : Marie | 05/03/2008

bonsoir Edouard! La môme t'aurait aimé dans l'olymp'Piaf de ta gouaille.
c'est un passage éclair que je réitérerai avec plaisir dés que possible!

Écrit par : mimi | 05/03/2008

ça swingue dans tes textes, même quand c'est fumeux. bravo l'artiste.

Écrit par : Rudolf | 07/03/2008

Les commentaires sont fermés.