14/02/2008

PROSE II voyage en micheline

 

 

La micheline suivait son petit bonhomme de chemin, quand, les yeux dans le vide autour de moi,  je priai le dieu des coups de foudre ferroviaires. Non pour dérailler davantage dans la morfonte des glaces d'une vie polaire comme un ours, mais pour trouver ma parallèle, et les chemins étincelants des traverses qui nous relieraient. J'avais la tête dans les nues, mon imaginaire en hyperventilation déshabillait des elfes improbables.
Soudain, une voix grave et sèche me trompa de ma rêverie: "Ticket SVP". D'un geste mécanique, j'extirpai de mon portefeuilles d'automne un aller simple pour Arlon, ville terne aux fruits secs de la passion , ville monosaisonnière et sans bourgeons de coquelicoquines en perspective .
Le contrôleur me lança: "Vous êtes en première, monsieur. Veuillez changer de compartiment..". Impassible, je m'exécutai pour me retrouver moins peinard au milieu de pochtrons semi-comateux, et de gratte-papelards pouilleux de la gueule par déformation professionnelle. Pour couronner le trou, une voix dans les suraigus me souleva la tonsure en auréole de saint martyr : assise avec des écouteurs aux pavillons, une écervelée en quarantaine imitait tant laid que mal je ne sais quelle greluche des seventies ringardes: Michèle Torr, Mireille Mathieu, Dalida, Sheila, Vartan, Patrick Juvet...allez savoir: elle n'avait pas l'absolution du dieu Pan. A bout de nerfs, je me levai d'un bond, lui secouai les branchies et lui chiantai à tue-tête "Les Petits Boudins" de Gainsbourg, dans l'espoir que de sirène ratée, elle se mue en carpe et la ferme. Mais voilà qu'elle se mit à hurler comme une truie SM sous le fouette-groin, ce qui alerta le chef de gare pourtant aux prises avec une black au mascara musqué. Allait-il me passer un savon, m'infliger une amende verte de colère, ou me virer à coups de pompes au croupion? Je m'attendais à tout, prêt à la contre-attaque. C'est alors que je reconnus mon vieil ami Georges, ancien co-choriste à "Frites en Portée", ou plutôt cocoricoriste égaré, car il était vantard, menteur et français, et moi pas à un pléonasme près. Ce pisse-vinasse aux oreilles et à la verge en vénérables choux-fleurs, se targuait d'avoir redressé Michèle et ses torts, arraché la perruque à Mireille qui n'avait en réalité plus qu'un cheveu sur la tête à Mathieu, lors d'un festival kitsch où, ivre de folie comme toute l'Allemagne envahissant la Pologne, il était monté nu sur scène en singeant un babouin rocker sous ecstasy. Georges, qui vouait aux gémonies les guimièvreries franchouillardes, parvint à calmer l'homosapiensoïde femelle en plongeant un regard pro-metteur dans son décolleté. Je rangeai le colt assassin du mien, pour me retrouver au terminus les nerfs dépelotés, mais seul comme une semaine de six jours, comme un Robinson sans son Vendredi.

 

 

edouard_divers22

15:07 Écrit par Edouard dans Général | Lien permanent | Commentaires (22) |  Facebook |

Commentaires

Même en prose ta verve est égale, me suis régalée. Merci pour ce savoureux moment, bourré d'humour.

Écrit par : Malvina | 14/02/2008

C'est une fois de plus un grand moment de plaisir que de te lire dans tes élucubrations. Un peu mélancolique au début mais très vite l'humour et le cocasse prennent le dessus. Je souhaiterai avoir assisté à cette scène surréaliste...

Écrit par : Or | 14/02/2008

Bonjour ...Edouard Cette journée n’est pas radieuse, mais dans notre cœur, le soleil est toujours présent, si on prend la peine d’y laisser une grande place pour l’amitié !
Que ta journée soit douce !
Gros bisous et à bientôt

Écrit par : Chadou | 15/02/2008

Salut Edouard ! Ne faisais-tu pas partie des "Petits Chanteurs à la Gueule de Bois" ?

Écrit par : Rafaël | 15/02/2008

Coucou J’espère que tu vas bien pour moi c’est beaucoup mieux
Il y a des jours comme çà (lol)
Bon week-end et belle semaine ensoleillés mais moins froids.
Gros bisous.
COCO !
http://romyrose.skynetblogs.be
http://cedricangel.skynetblogs.be

Écrit par : COCO ! | 15/02/2008

Furtivement je survole ta page pour te remercier d'être (encore) là......
Je te suis discrètement dans ton labyrinthe obscur...

Salutations ténébreuses

Écrit par : Fée lidés | 15/02/2008

trés haut de gamme! mais tes colonnes nous avaient déjà prévenu que ta prose n'enviait en rien ta versitude. et puis n'est ce pas, tu m'avais prévenue par mail!
bon we Edouard!

Écrit par : mimi | 15/02/2008

un vrai régale de te lire, ta prose est caustique et pleine d'humour. (oh les menteurs de français)

avec un peu de retard ...moi aussi je viens te souhaiter une agréable fin de semaine ainsi qu'un excellent week-end d'amour, tendresse, douceur et d'amitiés.
Mille gros bisous et à bientôt

Marie

http://refletsdamour.skynetblogs.be

Écrit par : Marie | 16/02/2008

Que dire dire chapeau bas ... je voudrais tant pouvoir manier la verbe francaise de la façon dont tu le fais ... j'adore vraiment tes jeux de mots avec cette tite touche d'humour au dixième degré qui déccroche chez moi un sourire.
bon dimanche à toi

Écrit par : petit peps | 17/02/2008

*oo* Aaahh...les voyages en train vers Arlon, tout un poème :-)
Je visualise super bien, comme si j'y étais,
j'ai bien ri, et pour les jeux de mots aussi, jolis jolis !

Bisous Edouard, beau dimanche sous le soleil :-)

Écrit par : Loo | 17/02/2008

Si tu veux éviter P. Juvet, il ne faut pas monter dans le train du télévie, sinon, Gare !... ;-)

Écrit par : Gi | 18/02/2008

Décidément, on ne se lassera jamais d'Edouard :-). moi aussi, j'ai bien ri et je reste toujours aussi admirative.
Merci pour ce merveilleux moment de lecture,
A bientôt,

Écrit par : | 18/02/2008

yes !!!! *Edouard n'aime pas les clans où l'on se congratule à tours de bras et se lèche le fion *

*Fée lidés s'envole et virevolte de plaisir en lisant cela*
*quoique...... cet individu doit lire dans mes pensées.... hohum*

Écrit par : Fée lidés | 18/02/2008

Surprenant!!! mais très bien j'aime bcp
moi qui prend le train je m'y suis reconnu je me met tjs a l'écart, le regard des gens sur moi me met mal a l'aise enfin chacun lit et vit le texte a sa façon bye bye

Écrit par : ~?~ | 18/02/2008

Kikou @ Toi,
Quelques battements d'ailes, et me voilà chez toi, embarquée dans le train de tes jeux de mots incroyables !
Je te souhaite une agréable journée.

Écrit par : PAPILLON6168 | 19/02/2008

Tu viens d'être tagué Voici le règlement du "Tag"

Mettre le lien de la personne qui vous a taguée

* Mettre le règlement sur le blog

* Mentionner 6 choses / trucs sans importance sur vous

* Taguer 6 personnes en mettant leur lien

* Les prévenir sur leur blog


Gros bisous
Marie
http://refletsdamour.skynetblogs.be

Écrit par : Marie | 20/02/2008

c'est vrai que tu postes moins! mais peu importe puisque quand tu le fais c'est de qualité.
je te souhaite un beau week-end Edouard.
Je re-déménage! Mimi la bougeotte. Donc je visite moins bien que je poste tout autant pour l'instant.
bisous mon ami!

Écrit par : mimi | 21/02/2008

Arlon Un de mes pires souvenirs de dimanche, et dieu sait que, comme disait trenet, les enfants s'ennuient le dimanche. Et pourtant j'aime les Ardennes, mais Arlon, le dimanche, faut sans doute être initié.
Ce jour là, j'avais la même impression que si j'avais fait du stop pendant dix heures sans que personne ne s'arrête, une sensation de vide insondable...
Bonne soirée.

Écrit par : Bonsoir Edouard | 21/02/2008

Kikou à Toi,
Mes ailes m'emportent chez toi pour me régaler à nouveau à la lecture de cette prose !
J'en profite pour te souhaiter une belle journée pleine de tendresse.

Écrit par : PAPILLON6168 | 22/02/2008

Bonjour Edouard,

puis-je me permettre de vous demander comment vous joindre en privé ?
Je remarque que vous n'avez pas de section E-mail sur ce blog...

Salutations ténébreuses

Écrit par : Fée lidés | 22/02/2008

Coucou Avec la douceur du temps je te dis bon week-end pour le dernier de février
Que le temps passe… Des nouvelles de Jystyn si çà te dit.
Excellente semaine avec des bisous.
COCO !
http://cedricangel.skynetblogs.be

Écrit par : COCO ! | 22/02/2008

décidément!!! ta prose me plait! tu vois malgré le peu de temps dont je dispose, j'adore y revenir!
merci pour ton mot au sujet de mes posts... et aussi de mon travail d'atelier bien que je n'aie pu participer au ranga par manque de temps, c'est un exercice que j'affectionne.
bisous Edouard, passe une bonne fin de semaine.

Écrit par : mimi | 05/03/2008

Les commentaires sont fermés.