18/07/2007

BARBU NOUVEAU-NE II

helpmetreop

 

Tel un silence après le "shut",

On s'impose au laid milieu

Des coeurs ambitieux qui chahutent,

Notre silence est plus fort qu'eux...

 

Ou tel Guillaume avec son arc,

On se fend la pomme à tous vents;

Qu'il fait doux te mener en barque

Au clair de lune hallucinant

 

De nos soirées transcoïtales,

Blabla bidon tu te bidonnes,

Et puis sur les coussins t'affales...

A mi-parcours nos coeurs bourgeonnent.

 

La vie est trop courte bien sûr,

Avec toi quel accéléré...

Si tu me trouves une autre allure,

Je veux m'essouffler à tes pieds.

 

Tel un bon génie sans sa lampe,

J'aurais l'air d'un spectre égaré

Sans tes yeux, ces feux de ma rampe,

J'en serais fou presqu'à lier.

 

 

 

EDOUARD

18:16 Écrit par Edouard dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Silence ... Dans la poésie des silences. Taire quelques mots jute pour se dire ...
Oui, vraiment j'aime le silence.

Tu es bien inspiré en ce moment Edouard pour notre plus grand bonheur.

A bientôt,
Je fais une courte pause, quelques jours tout au plus, pour apprécier ... le silence.

Écrit par : Bé | 19/07/2007

grande forme en ce moment, décidément l'été t'inspire!

Écrit par : mimi | 20/07/2007

Enfin une histoire d'amour qui va bien !!!

Écrit par : Nadette | 21/07/2007

Les commentaires sont fermés.