16/06/2007

SOLEIL AU MENU

oeufauplattre

 

               I

 

Place au sel je suis

Presque neuf, hop-là!

Me faire aujourd'hui

Bouffer,  je veux pas...

 

Nul besoin demain

Pour joindre les bouts,

Du plein quotidien

D'argent qu'ont les fous...

 

Fous de la besogne,

Bourreaux sans griefs,

Cerveaux qui s'éborgnent

Aux compas des chefs...

 

Ils sont tous perdants,

Le coeur qui se vide,

Et, l'amorce aux dents,

Acceptent la bride...

 

Ils n'iront pas loin:

L'argent, c'est l'amorce;

Perdront en chemin

Ce qui fait la force

 

Du grand voyageur

Fou, sans maître à bord,

A qui ne font peur

L'amour et la mort...

 

Ils n'iront pas loin...

Sous un noir clocher,

Sangleront la main

De leur mal-aimée...

 

Sous-fifre à son tour

A tant dire "Amen"

Au lit comme au four,

A son faux mécène

 

Qui compense à plat

Les humiliations

Des boss au sang froid,

Par l'amour-frictions.

 

         

           II

 

Passez-moi plutôt

Le sel pour aller

Piquer à vau-l'eau,

Pique-niquer ma fée...

 

Fée de logiciel

Sachant se mouiller,

Qui déloge au ciel

Des ourses bien léchées...

 

Hors-catégorie

Au sans maître nage,

Libraire engloutie

En mes tristes pages...

 

Clitariste aussi

D'un rock incisif,

En flux d'énergie

Brisant les récifs...

 

Danseuse air canaille,

Samba Calypso;

Tremblent mes entrailles,

Tintent ses grelots...

 

Pêcheuse de perles

En apnée béate;

Sifflée par les merles,

Grivoise écarlate...

 

Timide à ses heures

En skaï et jarretelles;

Miss Terre à toute heure

Pour moi, gueux partiel...

 

Nous irons très loin,

Sans rapport de forces;

Loin devant les goin-

fres gobeurs d'amorce.

 

 

EDOUARD

 

 

 

 

 

10:59 Écrit par Edouard dans Général | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

Commentaires

Tout un art de vivre :) L'amorce subie te tue à l'attache !

Écrit par : PP | 16/06/2007

Tu parles bien talentueusement de choix que tu fais avec conviction et je te rejoins en cela: se faire bouffer à son insu ou se faire manger par plaisir et réciproquement ...
Bisous tendres Edouard,
Je crois que ça va, non ?

A bientôt,



Écrit par : La Bohème | 16/06/2007

grand cru Edouardesque! Mais je préfère la partir II à la I, je ne sais trop pourquoi, peut-être parce que je m'y sens mieux, plus à l'aise.
Passe un beau dimanche Edouard, je manque un peu de temps là, je fais un court passage mais je te maile lundi. Bisous!

Écrit par : mimi | 16/06/2007

Bonjour Edouard Oui c'est ça ! Dans tous les cas on se fera bouffer.

Amicalement

Michel

Écrit par : Michel | 17/06/2007

Société de consommation, Comment la fuir si ce n'est dans les mots et la folie artistique...

Amitiés cher Edouard/
Marie

Écrit par : Marie Lanson | 17/06/2007

Bonjour Edouard.. Je ne voulais pas commencer ma journée sans te faire un p’tit coucou et puis aussi, je viens chercher chez toi et dans tes pages, le soleil qui nous manque dans le ciel ! ! !
Bisous et bonne semaine

Écrit par : Chadou | 18/06/2007

Eh bien ! T'as fait fort là... Ca ne manque pas de sel... ni d'esprit.

Bonne journée.

Amicalement,

Écrit par : Rafaël | 18/06/2007

Très joliment écrit comme toujours.... et que de vérités aussi!
Gros bisous et bon début de semaine pas trop salée mais pimentée!

Écrit par : baby | 18/06/2007

"Aller loin sans rapport de force..." je devrais en faire la bannière de mon blog ;-). J'aime ce texte, comme j'aime les autres d'ailleurs. Les images, les mots justes, les choses que l'on lit ici et qui nous éclatent au coeur tant elles sont vraies et bien dites!! Bisous et à bientôt.

Écrit par : Syolann | 18/06/2007

Bonjour, QUELLE NOTE SALEE,MAIS OH COMBIEN VRAIE!!!
je te souhaite cependant une agréable semaine, sans poivre ni sel...
Bisous

Écrit par : Soledad | 18/06/2007

eh Edouard! où es-tu parti? Je te souhaite une bonne semaine. Bisous!!

Écrit par : mimi | 19/06/2007

Toujours une belle musicalité dans ces mots là...
J'aime décidément beaucoup !

Écrit par : Gi | 19/06/2007

Tu vas bien Edouard ? En vacances ? Tu me manques. Et je te souhaite une très belle semaine en tout cas. Donne-nous juste de tes nouvelles au moins. Non?

Bisous tendres,
A bientôt,

Écrit par : La Bohème | 19/06/2007

C'est tout n'oeuf ça ! :-)

Écrit par : Brigitte | 19/06/2007

Les commentaires sont fermés.