21/04/2007

AUTOPSY I

J'avais l'air d'un triste apache

Au parcours mal fléché,

Fumant le calumet, hache

De guerre en mon plumier...

Cultivant des grains de verve,

Il m'arrivait parfois

De sortir de ma réserve,

D'épater le bourgeois...

Mais je fuyais de dégoût

Les rencontres frileuses

Où l'on couvre ses dessous,

Civilités oiseuses...

Mes seuls amis étaient ceux

Qu'on ne rencontre pas...

En mes songes vaniteux,

Ils disaient croire en moi.

Je glandais entre deux marges:

Révolte et léthargie...

Maintes fois je pris le large,

Radeau sur eau-de-vie...

Pour couler dans cet alcool

Des jours bien malheureux;

Ayant perdu femme idole,

J'invoquais parfois Dieu.

J'avais en tête un fouillis

De desseins esquissés

Qui décalquaient  dans l'oubli

Mes projets avortés.

Je rêvais d'une oeuvre immense:

Chita devint King-Kong

En mes infécondes transes,

Et l'attente était longue...

Mes soirs baîllaient de routine,

Aigreurs édulcorées

Par la croyance enfantine

Au bonheur spontané.

Ombre aveuglée de moi-même,

Zappant les vrais soleils,

J'apposais des chrysanthèmes

A mon passé vermeil...

Me saignant aux quatre veines

Poétiques, je ramais

Pour me saborder à peine

A coups de bouts-rimés...

Saborder en ma mémoire

Un merdier de galères;

Ecrire fut un exutoire

Et Valium son compère...

Infirmières en faux-semblant,

Epargnez je vous prie,

Vos talc-shows rétroflashants,

Si jamais je m'oublie.

 

EDOUARD

 

RODINLEPENSD

 

10:38 Écrit par Edouard dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour Je ne comprends pas toujours très bien, mais je glâne ça et là des mots, une phrase :)

Écrit par : manureva | 21/04/2007

Parfois je me dis en te lisant que tout en écrivant les choses différemment, elles sont les mêmes,en tout cas certaines: "Epargnez je vous prie, Vos talc-shows rétroflashants, Si jamais je m'oublie"
... Trouvent la force de dire merde aux coléreux
Aux chattemites et aux hypocrites mielleux
Ouf ! ça va déjà beaucoup mieux.
Ce que je chantonne chez moi? Oh, c'est très diversifié, j'adore Ode to my Family des Cramberries, Les Rita Mitsouko, ou somewhere over the rainbow, même Olivia Ruiz, et le Vent nous portera, Mickey 3D. Ce que j'aime en musique "à écouter", je le mets sur mon blog, ce que j'aime à danser, c'est en boîte, la house minimaliste, par exemple.

Cela m'attriste que tu ne sois pas en forme. Mais tu écris, avec talent en plus.

Gros bisous Edouard

Écrit par : La Bohème | 21/04/2007

soirée bonne soirée
et que l'inspiration soit toujours ton amie

Écrit par : elisecm | 21/04/2007

Houlà, que j'aime cette plume là! Une plume machette: çà me plait. Par contre tu me parais bien désenchanté depuis le début du printemps: n'aimerais-tu pas cette saison entre chien et loup?
Bisous Edouard et bon dimanche.

Écrit par : mimi | 21/04/2007

Salut Edouard ! Un rapide petit coucou à mes fidèles lecteurs pour leur envoyer un superbe rayon de soleil.

Amicalement,

Écrit par : Rafaël | 22/04/2007

Bonjour, Depuis un petit moment, j'ai remarqué que tes écrits était plutôt tristes. Cela serait il dû à ton état d'esprit en ce moment?
C'est accompagnée d'un rayon de soleil pour réchauffer tes pensées que je te souhaite un agréable dimanche.
Bisous.

Écrit par : Soledad | 22/04/2007

Bonsoir Edouard ... De prime abord, je tiens à vous remercier vivement pour votre passage, mais aussi vos commentaires laissés sur mon blog. Je vous en suis d'autant plus reconnaissant, après avoir parcouru la qualité de votre poésie qui me donne le sentiment de chef-d'oeuvre. Vraiment... Quel talent !
Bravo et merci encore Edouard.
Très cordialement.
Jean-Pierre

Écrit par : L'esthète | 22/04/2007

Les commentaires sont fermés.