24/01/2007

SAINE ECRITURE

books4

Pour mettre une croix sur ma vie d'athée,

Il faudrait un miracle en vérité

Je vous le dis comment ne point douter

D'un créateur dieu nous ayant torchés...

 

Le cul c'est l'universelle religion,

Quand le pognon ne lui dame pas le pion;

Ces travers en enfer nous mèneront,

Comme la raie mène une perle au fion...

 

Perle de sueur jaillie des étreintes

Condamnées par les oeuvres sacro-saintes,

Et les suppôts du Pape qui s'éreintent

A prêcher l'amour avec des contraintes:

 

Liaison sans taches, abnégation des transes

Quand l'amour n'est pas scellé par l'alliance...

Baisers impatients d'effusions charnelles,

Baisers compassés devant l'Eternel.

 

Baise et jouis, missionnaire morose,

En tout bénitier; prends toutes les poses

Et avant qu'une rosière se nécrose

Au jardin de la vertu, qu'on l'arrose!

HLEP35

 

EDOUARD

 

10:48 Écrit par Edouard dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Superbe, Quelle maestria pour démontrer vos opinions...
Un de mes préférés sans doute...

Amicalement
Marie

Écrit par : Marie Lanson | 24/01/2007

Bonsoir, Bienvenue au club des non croyants.
Bisous ensoleillés du mercredi.
Soledad

Écrit par : SOLEDAD | 24/01/2007

Réaction. Vivre en athée
en conjuguant le verbe aimer
c'est vivre en vrai chrétien,
en homme de bien.

Écrit par : Rafaël | 25/01/2007

Bonjour Edouard... Un tout petit mot pour te dire bonne fin de semaine..
Je viens te dire merci pour tes gentils petits mots constuctifs .
Je suis tout à fait de l'avis de Rafaël, je prefère aussi obeir à ma propre religion !
Je te souhaite une belle fin de journée.
Bisous

Écrit par : Chadou/Yes | 25/01/2007

Bonjour Je viens de lire votre petite présentation et j'ai lu que vous habitiez Arlon. Ma mère était d'origine gaumaise et nous allions très souvent rendre visite à sa famille, à une tante en l'occurrence, qui habitait Arlon :)

Écrit par : manureva | 25/01/2007

Bonjour, Je te souhaite un agréable samedi.
BIZZ
SOLEDAD

Écrit par : SOLEDAD | 27/01/2007

Les commentaires sont fermés.