11/10/2006

ICONOCLASME - MOZART

Mozart me débecte,

Ca vous dérange?

Parole abjecte,

On flingue pas l'archange

Qui schlingue la naphtaline,

La poudre à perruque,

La dinde en crinoline

Pour grands-Ducs et trous duc!

 

Si en p'lote j'ai les nerfs,

Et puis l'feu au derrière,

Passez-moi du pompier,

Genre la Flûte Enchantée...

Et s'il fait dans ma vie

Un fichu temps d'clébard,

Quand j'ai des tiques, des coquilles,

Quand j'en ai plein l'muselard,

Ne truffez pas mes ras-l'bol

De Nonosses de Figaro,

Sinon j'vous joue la parabole

Du clebs prodigue en coups de crocs!

Don Juan...va t'défaire ailleurs,

Et l'Enlèvement...à la ferraille!

Rien pour moi qui vaille

Un clou d'mon cuir de rocker!

la gangue à Wolf me débecte...

De quoi leur trouer l'faux-cul

Pot'd'chambritiquement correct,

Aux rats des goûts préconçus!

 

Est-ce crime de lèse-majesté,

Bicentenaire oblige on s'insurge,

D'anarchier mes gerbes de fleurets

Qui font mouche aux bande-mou d'Panurge?

Arrosez-les d'acide, nobles esprits...

Vos Versaille valent bien mes terrains vagues;

Mais gardez-vous blaireaux je vous prie,

De passer à tabac mes blagues!

Sinon j'vous passe un savon

De Marseille Proust Prout cadet,

Un "savons-nous dire au fond

Si Blanche et prof pigeaient Simplet?"

 

EDOUARD 2006

 

jocondem

 

19:51 Écrit par Edouard dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

... Délicieusement iconoclaste... J'adore, même si j'aime Mozart...

Cordialement
Marie.

Écrit par : Marie Lanson | 12/10/2006

illustration "Le retour de la Joconde" Salvador Dali

Écrit par : Edouard | 12/10/2006

Mozart Il y a les beaux-arts et il y a les mots-arts de mon flingueur de neveu. Et il s'amuse le bougre à titiller son cerveau, avachi comme un laids-arts dans ses rémiges de salon. Je l'imagine aux abois, heureux des ses trouvailles nocturnes. Belle écriture rebelle, loin des lieux-communs. Ca fait du bien de lire ces lignes tracées dans le délire. Continue à nous étonner.
Jacques.

Écrit par : Jacques Nicolas | 13/10/2006

MOZART TE DIT M.... On ne rit pas d'un génie. Prends-en de la graine, cynique individu.

Écrit par : X | 28/05/2007

MOZART TE DIT M.... On ne rit pas d'un génie. Prends-en de la graine, cynique individu.

Écrit par : X | 28/05/2007

Les commentaires sont fermés.