08/10/2006

LE VOISIN DE SARAH

C'est la soirée des crabes aux pinces d'argent,

Des collets montés pour collin-maillard;

A tâtons se risquent les courtisans,

L'amour pour moi n'est pas un jeu ringard...

L'orchestre bat son plein de swing en or

ma si folâtre Sarah me dévore

Des yeux vitreux pour un chassis massif,

A la fois Joplin et Boule de Suif...

Bacchante au sang rock, love and precipeace,

Au pays des merveilles et sans malice;

Héroïne aux cent proies de maupassant,

Goinfre de trottoir, sainte au firmament...

Sarah prend sa flûte à bulles et sirote,

Emoustillé sous son pull je pianote,

Et sa peau m'est si tonique et légère

Que nous ferons corps accord en plein air...

En contre-ut et rutilant d'amour brut,

Nous triompherons de tous les vertiges;

Et sans filet sans ailes ou parachutes

Exulterons de voltige en voltige...

gardenp

Soirée sur parquet ciré chez Sarah,

Je veux voir glisser les cadres glacés,

Se casser la pipe en plein pas de trois...

Pourquoi d'autre les a-t-elle invités?

 

Je suis l'intrus surprise et très prisé

Qui s'infiltre en light pour faire un tabac

Roisin de palier ça va se corser

Si Sarah me roule...entre ses doigts...

Je n'aurai plus qu'à partir en fumée

Loin du corps de rêve et me réveiller.

corinne_touzet3

 

 

EDOUARD 1996

21:06 Écrit par Edouard dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Un must... A glisser entre les jeux de mots et les parquets glacés à la cire d'abeille, on se perd dans un monde moitié baroque, moitié rock...
A tomber dans les phrases jubilatoires, à se heurter au contre-syllabes inventées, on partage cette soirée insensée...

j'adore.
Cordialement.
Marie.

Écrit par : Marie lanson | 09/10/2006

Les commentaires sont fermés.