28/09/2006

"LITTLE WING" DE JIMI

Petite aile d'ange junkie,

Emporte au ciel

Mes pensées éblouies

Par son lustre éternel.

 

C'est un air aux airs stellaires,

Une oasis en ce désert

De poésie asphaltique...

Un subtil parfum d'hier

Aux vertus psychédéliques.

 

Jimi Hendrix n'est pas mort,

Car sa magie dissipe encore

Notre avant-goût d'enfer

En ce monde plaqué or,

Le royaume des condors

Et plus bas que vipères.

 

EDOUARD

 

10:32 Écrit par Edouard dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

19/09/2006

LE RIRE D'UN QUASIMODO

A l'émeraude

 

Je me fends la gueule en raisonneur de cloches,

Quasi démodé pour les pigeons d'autres drames;

Les éclaboussant de ton bonheur sans cinoche,

Il est possible que dans leurs foyers ça crame...

Je me gausse en maître-queux des pâtées de choix,

Sans  m'ouvrir aux suppositoires de Satan;

J'ai des gousses d'ail et tant pis ça fait mal parfois

Dans le fondement sans vaseline du parler franc...

Je m'esclaffe en maître au plus profond de moi,

Sans trop m'ouv-rire aux angelots de consolation,

Jeunes esclaves en leur taverne d'amis babas;

Mon pognon c'est libre amour, pas leurs oignons...

Je me dilate en rature à dessein quand

J'entends parler de profil exigé par

Les négriers de tout poil qui n'ont que les dents

Blanches et c'est pourquoi de front je glande à part...

Et me déride à l'extra-ball de ton flipper,

"Shoot again boy", c'est retour à mon printemps;

Mais tirons le rideau sur le côté coureur,

Jardinons aux chandelles un cinquième élément.

 
EDOUARD 2000

 

10:19 Écrit par Edouard dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

17/09/2006

INDOLENCE

Ma vie est jonchée d'amours mortes
...Et l'automne me va bien;
En belle saison tel un cloporte,
Je me cache et ne pense à rien...
Je fuis robes et filles légères
Comme fétus de paille,
Oiseaux-lyres qui m'allumèrent,
Feu l'épouvantail...
Tombe ma nuit, viennent ces corps beaux
Partouzer sur les cendres
Du non-fumiste en lambeaux,
Hier sapé d'illusions tendres...
Dans ma solitude imposée
Je m'exerce à l'indolence;
Libre à vous harpies zélées,
De n'y voir que pénitence.
 
EDOUARD 1993

20:36 Écrit par Edouard dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

08/09/2006

ALPHA DU BETAIL 2005

Année 2005 après J-C

Belle amnésie de l'éthique en vérité

Cirages de pompes au désespoir funèbre

Dictateurs aux disques rayés comme des zèbres

Electeurs qui remuent leurs cendres dans l'urne

Flamingants de box-office qui nous cassent les burnes

Guignols de l'infortune en vitrine

Habemus papam à la sweet Sixtine

Interdite aux gazelines en mini-

Jupe et suintant la mort, l'Opus Dei

Klukluxklan sauce vaticane

L'hymne à la joie que dalle, on la crève en Somalie

Mais la télé s'en pavane, même le Télé-Vie

Nanas de Zola, adieu l'Emile tous cocus

Ou presque, pour tel ou tel m'as-tu-vu

Pédophil Collins ou collin bagnard si ça tombe

Q papier de soie pour un Bushman chiant des bombes

Roseaux qui rompent et le chêne supplient

Sensuels aux sens défigurés par l'envie

Trésors naturels bientôt mirages

Ulysse a le réseau pour ses voyages

Virtuels et tire la chasse du

Wc de ses angoisses avec la came au cul

Xxl est la taille de ses joints pas de son coeur

Y aurait-il en ces fuites un aveu de frayeur

Zorro je suis pas, circulez, allez voir ailleurs

 

EDOUARD 2006

 

11:24 Écrit par Edouard dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |